CHANGER L'EAU DES FLEURS ET SOIGNER LES DOULEURS DU COEUR

Aggiornamento: 27 feb





Et voilà une nouvelle initiative de librisottosopra.com !!! Comme nos amis lecteurs qui nous suivent depuis la France et les pays francophones nous l'avaient demandé, nous publions en français quelques critiques. Nous espérons que vous apprécierez....

Bonnes lectures à tous de l'équipe de librisottosopra.com !!!


PRESENTAZIONE:

Valérie Perrin arriva dal mondo del cinema, dove ha lavorato come fotografa e entra nel mondo dei libri nel 2016 con "Il quaderno dell'amore perduto". Il successo, enorme, arriva però nel 2018 con il libro "Cambiare l'acqua ai fiori", pubblicato in Francia da Le Livre de Poche (Collection Litterature). Premiato dai lettori, soprattutto lettrici, (Prix Maison de la Press 2018), il libro è stato ai vertici delle classifiche fin dalla sua comparsa ed è tuttora in ottima posizione nelle vendite. Una fortuna per E/O averlo pubblicato nel 2019 in Italia, dove è stato accolto con il medesimo entusiasmo.

Ai lettori è piaciuta tanto la storia di Violette, giovane e bella, con un passato tutto da dimenticare. La sua vita però emerge prepotente a poco a poco in ogni pagina, mentre scopriamo la sua attività di guardiana di un piccolo cimitero di una cittadina della Borgogna, dove appunto si prende cura dei fiori, e in qualche modo anche dei dolori di chi si reca ad accompagnare l'ultimo viaggio di un proprio caro.

Il romanzo è piaciuto, quindi, ed è stata annunciata anche una possibile versione cinematografica, ma non vi nascondiamo che non ha convinto del tutto gli amanti del buon libro (tra cui noi di librisottosopra.com).


CERCLE DU LIVRE


Je vous propose un bref compte-rendu de la rencontre du CERCLE DU LIVRE.

Nous étions une douzaine devant nos écrans pour parler du roman de Valérie Perrin “Changer l’eau des fleurs”.

Pour nous toutes c’était la première approche avec cette romancière qui en réalité vient du monde du cinéma. Non seulement elle est l’actuelle compagne du réalisateur Claude Lelouch mais elle exerce la profession de photographe et scénariste. Changer l’eau des fleurs est son deuxième roman et il a obtenu un immense succès en France (prix de la Maison de la presse) et ailleurs dans le monde.

Comme d’habitude les avis étaient partagés et comme d’habitude la confrontation, l’échange, la discussion ont permis aux unes et aux autres de nuancer les propres opinions.

Pour beaucoup une appréciation positive: un livre qui se lit facilement malgré ses 400 et quelques pages, un livre “qui sent bon la France”, un style fluide et parfois même poétique.

En vrac, voici quelques considérations positives de nos participantes:

La bravoure et l’originalité de l’auteur dans les descriptions des lieux, des personnages (par ex. les vêtements et leurs couleurs été / hiver de Violette ) probablement déformation professionnelle de la photographe / scénariste.

L’originalité aussi dans le choix des noms et prénoms: Violette, Toussaint, Seul, etc.….

L’introduction, vers le milieu du roman de l’élément “polar” avec le mystère qui plane autour de la mort des petites filles et son dénouement insoupçonnable.

En ce qui concerne la psychologie des personnages, ils sont tous assez bien décris ; en particulier on a aimé l’évolution du personnage de Philippe Toussaint qui à la fin nous devient presque sympathique, et de la protagoniste Violette particulièrement attachante.

A remarquer aussi le fait que l’auteur fait parler ses personnages avec un langage, plus ou moins recherché, plus ou moins simple voire argotique selon leur origine sociale, leur éducation, ce qui donne un effet de légèreté qui ajoute au plaisir de la lecture.

Plusieurs points de réflexion nous ont semblé intéressants:

Le lien étroit entre la vie et la mort, l’invitation à dépasser le tabou de la mort par exemple par la rédaction du journal des enterrements que tient Violette.

Le rapport presque intime avec la terre à travers les enseignements de Sasha en matière de fleurs et de potager.

L’invitation que Violette fait à ses lecteurs de faire comme elle: prendre tout ce que la vie nous offre comme un cadeau.

Enfin il semble vraiment que le personnage principal de ce roman soit le cimetière.

A part les protagonistes, Violette et Philippe Toussaint, beaucoup d’entre nous ont aimé aussi certains personnages secondaires en particulier Sasha, Clélia, “Les hommes “de Violette Nono, Gaston ,Elvis ,Le Père Cédric. Mais la palme de l’antipathie reviendrait au couple des beaux-parents Toussaint.

A l’inverse ou en complément, voici des critiques qui ont été faites au roman car il faut bien dire qu’il n’a pas fait l’unanimité. On lui a attribué l’adjectif “gris “: trop de deuils, trop de cimetière, trop de vies ratées, d’enfants abandonnés, accidentés…..

Quelqu’un a remarqué que les scènes de sexe présentes dans le roman répondent à une nécessité commerciale ce que l’auteur aurait pu éviter..?

On l’a trouvé trop long, souvent la narration se traîne et donc manque d’efficacité. Et certaines n’ont pas du tout aimé le style.

Une chronologie compliquée, des narrations croisées , des coïncidences exagérées créent une non linéarité qui en a déboussolé plus d’une.

Il y aussi qui ne s’est pas senti interpellé, questionné par cette lecture.

En conclusion, un roman qui nous a reposé, lu sur la plage sous un parasol , pendant un été pour certaines difficile mais un roman qui n’a pas convaincu totalement tout le monde.

PS: Devons- nous nous attendre à ce que Monsieur Lelouch ou un de ses collègues metteur en scène en tire un “beau” film? (M.R.)




94 visualizzazioni0 commenti

Post recenti

Mostra tutti